Juste pour remplir




La pose de parquet flottant

Rapide et simple à réaliser, la pose de parquet flottant est accessible à tout bricoleur occasionnel. Contrairement à la pose clouée ; ou collée, la pose flottante de parquet est une pose ou les éléments, lames ou panneaux, ne sont pas fixés au support sous-adjacent. Les éléments de parquet sont uniquement assemblés et liés entre eux. La fiche ci-dessous vous présente les principaux conseils pour poser votre parquet flottant avec ou sans colle.

Préparation du support

La pose flottante de parquet est adaptée à de multiples supports :
dalle en béton ;
plancher en bois ou en panneaux reconstitués ;
ancien revêtement : carrelage, moquette rase, revêtement synthétique.

Matériel de pose

Une scie dotée d’une lame pour découpe de panneaux stratifiés : égoïne, scie sauteuse, scie circulaire ;
Une équerre de frappe et une équerre à tracer ;
Un marteau ou maillet ;
Des cales en bois ou en plastique de 5 à 10 mm d’épaisseur ;
Une cale de bois à frapper.

Pose de la sous-couche

Avant la pose, vérifiez la planéité et la propreté du sol. S’il présente trop de défauts et d’aspérités, il sera nécessaire de réaliser une chape. La pose d’une sous couche confère une meilleure isolation acoustique et thermique. Les systèmes de type Iso dB assurent à la fois la fixation du parquet sur la chape et agissent comme sous-couche d’isolation phonique.

Pose des lames de parquets
En général, les lames se posent parallèlement au sens de la lumière diffusant dans la pièce. Plus de la moitié des parquets flottants du marché sont clipsables et se posent sans colle. La première lame doit être impérativement posée languette coté mur, tout en respectant un espace de 5 à 10 mm pour le joint de dilatation. Ces espaces seront ensuite recouverts par les plinthes. Pour les lames collées, appliquez une colle vynilique sur la joue supérieure de la rainure.
La seconde lame est ensuite emboitée à l’extrémité de la première. Utilisez une équerre de frappe et un maillet pour emboiter les lames. Procédez ainsi avec des lames entières, jusqu’au bout du local. N’oubliez pas d’insérer les cales pour conserver l’espace entre les lames le mur.
En fin de première rangée adaptez la longueur de la dernière lame en la découpant à l’envers.
Avant d’attaquer la seconde rangée, vérifiez scrupuleusement la linéarité de l’ensemble. Il ne doit pas y avoir de courbure sur la longueur totale des lames assemblées.